Imprimer la page
Économie

Les feux sont au vert selon la Banque de France

Frédéric Cabarrou& Catherine Errecart

Frédéric Cabarrou& Catherine Errecart

Le 14 février, la Banque de France a fait le point sur la santé des entreprises de la Nouvelle-Aquitaine, mais aussi des Pyrénées-Atlantiques. à cette occasion, la nouvelle directrice de l’antenne économique de la Banque de France de Bayonne, Catherine Errecart, a été présentée.

Originaire du Pays Basque, c’est donc un retour aux sources pour la nouvelle directrice de l’antenne économique de la Banque de France, Catherine Errecart, arrivée à Bayonne en octobre dernier. Avec Frédéric Cabarrou, directeur départemental de la Banque de France de Pau, elle a présenté le bilan 2019 et les perspectives économiques 2020 de la Banque de France dans son siège bayonnais.

Des chiffres positifs pour les entreprises

Cette enquête annuelle de la Banque de France s’est portée sur les secteurs de l’industrie, du service et du bâtiment. 3 400 entreprises de la Nouvelle-Aquitaine ont été sondées dont 462 dans les Pyrénées-Atlantiques. Les chiffres d’affaires réalisés en 2019 sont porteurs de bonne nouvelle avec + 2,9% par rapport à l’année passée : « avec +11 % dans l’ingénierie ou encore +6,6 % dans l’agriculture », détaille Frédéric Cabarrou. Le chiffre d’affaires de 2019 dans l’industrie est en progression de 2,7 % en Nouvelle-Aquitaine. Une croissance qui devrait être identique en 2020 selon les prévisions actuelles (qui seront mises à jour en juillet).

Concernant le secteur de la construction, « le chiffre d’affaires 2019 des entreprises du bâtiment a augmenté de 2,5 % en Nouvelle-Aquitaine », explique Catherine Errecart en ajoutant que les perspectives pour 2020 sont correctes. L’emploi salarié dans le bâtiment dans le département 64 a ainsi été relancé avec une hausse de 1,2 % sur un an. Ce rebond peut aussi être mesuré par la nette progression du nombre de permis de construire : + 7,5 % dans les Pyrénées- Atlantiques.

Développer l’apprentissage

Si tous les secteurs sont plutôt au vert, y compris les services, il existe encore une véritable difficulté pour certaines entreprises à trouver de la main d’oeuvre, malgré un secteur de l’emploi dynamique. Il faut davantage « développer l’apprentissage » glisse Catherine Errecart. Si l’augmentation du nombre d’apprentis est nette (+16 %) et que l’alternance peut être un vrai mode de recrutement, certains secteurs sont encore en pénurie de main d’oeuvre. Et pour aider les entrepreneurs qui ont parfois la tête dans le guidon, la Banque de France a mis en place Mes questions d’Entrepreneur, un site Internet qui répond à toutes leurs questions. C’est d’ailleurs un « axe fort de la Banque de France », souligne Catherine Errecart.

Le surendettement des ménages en baisse

Le nombre de dossiers pour surendettement déposés à la Banque de France a baissé dans la région l'an dernier, grâce à un meilleur encadrement des crédits à la consommation, à un taux de pauvreté bas et à la baisse du chômage. Dans le département des Pyrénées-Atlantiques, il y a eu 232 dossiers déposés pour 100 000 habitants l’an passé soit un total de 1332 dossiers. C’est bien moins que la moyenne nationale (280 pour 100 000 habitants). L’année 2020 s’annonce donc positive pour le tissu économique de la région et du département.