Imprimer la page
Vie quotidienne

Un plan d’urgence pour l’économie basque

Un plan d'urgence basque pour basque

Un plan d'urgence basque pour basque

Mercredi dernier, Jean-René Etchegaray, Président de la Communauté d’Agglomération Pays Basque, présentait par vidéo-conférence le plan d’urgence mis en place pour l’économie locale en partenariat avec la plateforme d’initiative économique Bultza.

Lors de cette conférence de presse inhabituelle, le Président de la Communauté d’Agglomération Pays Basque, Jean-René Etchegaray, a présenté le plan d’urgence pour l’économie basque, gravement impactée par le confinement. Durant les deux derniers mois, la Communauté d’Agglomération a pris contact avec quelque 500 entreprises du territoire. « Au Pays Basque, il faut savoir que 97 % des entreprises sont des TPE avec moins de 10 salariés », précise le maire de Bayonne.

Suite à cet état des lieux représentatif, plusieurs dispositifs ont été mis en place. Le premier a été lancé mi-avril : l’appel à projets Nouveaux modes de commercialisation en circuit court et de proximité des produits locaux. « Le projet est destiné à financer les producteurs ou les groupements d’agriculteurs pour la mise en place de dispositifs de vente directe », indique Jean-René Etchegaray. Depuis le début de la crise, les producteurs locaux ont su répondre à la demande des habitants grâce à leur capacité de mobilisation. Le second dispositif est un appel à initiatives sur la production à équipements de soins. Des entreprises du territoire ont ainsi été accompagnées pour réorienter leur activité vers la production d’équipements de soins. Le tourisme ayant été particulièrement touché par la crise, un dispositif important a vu le jour avec le report de la taxe de séjour du 1er trimestre 2020 (soit environ 100.000 €), le report des loyers pour les locataires des bâtiments qui appartiennent à la Communauté d'Agglomération (45 entreprises) et la mise en place d’une cellule de suivi économique des entreprises du territoire. « Nous nous sommes directement associés avec la Région Nouvelle-Aquitaine et nous avons aussi engagé une somme de 620.000 € pour les TPE du Pays Basque. Ces fonds permettront aux artisans, commerçants et associations d’obtenir des avances remboursables comprises entre 5.000 et 15.000 €, quel que soit leur statut juridique », a expliqué le Président de l’Agglomération.

La plateforme Bultza

« Assurer l’instruction et le pilotage des dossiers, spécifiquement sur le Pays Basque. C’est la mission de la plateforme Bultza, présente au Pays Basque depuis 20 ans », indique Christian Robine, Président de Bultza. Le prêt à taux 0 demandé par l’entreprise (de moins de 10 salariés en temps plein) dont l’activité était viable avant le Covid-19, pourra aller de 5.000 à 15.000 € sur un maximum de 4 ans avec possibilité d’avoir un différé de 12 mois maximum. Le versement se fera en une fois. Avant de demander cette aide, l’entreprise aura d’abord dû se tourner vers les différentes aides proposées par l’État et la Région.

Pour obtenir ce prêt, il faudra donc se connecter à la plateforme. Des informations administratives seront demandées (bilan ou chiffre d’affaires des six derniers mois, justificatif de l’entreprise), mais aussi des informations financières (relevé bancaire du 1er trimestre, bilan de trésorerie) et la carte d’identité du chef d’entreprise. Si elle a des salariés, une association pourra demander ce prêt, en partenariat avec France Active. Pour les entreprises plus importantes, d’autres dispositifs existent. Ce plan d’urgence sera aménagé au fur et à mesure des annonces de l’État dans les prochaines semaines.