Imprimer la page
Vie locale

Une affiche gagnante, signée Manon Denys

Henri Lauqué et Yves Ugalde ont dévoilé l’affiche gagnante

Henri Lauqué et Yves Ugalde ont dévoilé l’affiche gagnante

Depuis ce mardi, nous connaissons l’affiche qui représentera l’édition 2020 des Fêtes de Bayonne. Une oeuvre rafraîchissante par son modernisme, son tracé féminin, et ses couleurs inhabituelles.

C’est depuis la Thaïlande que Manon Denys a appris la bonne nouvelle. Parmi les finalistes du concours, c’est son projet qui a été retenu pour devenir l’affiche officielle des Fêtes de Bayonne 2020. De justesse, tant le coude à coude avec l’oeuvre bleu ciel d’Angel Blanco Egoskozabal a été serré jusqu’au bout. 32.16 % des suffrages pour la gagnante, 28.71 % pour son dauphin, loin devant les autres participants.

Des fêtes sans frontières

Comme les années précédentes, ces votes sont composés pour moitié du suffrage populaire (exprimé au musée Basque et sur internet), et pour l’autre moitié par les membres de la commission extra-municipale. Pour l’édition 2020, pas de polémique, les deux se sont rejoints, ne donnant pas lieu à « un dilemme cornélien » selon Yves Ugalde, adjoint à la culture de la ville de Bayonne. Les chiffres de la participation démontrent une augmentation par rapport à l’an passé avec plus de 11 161 internautes (10 702 en 2019) ayant exprimé leur préférence. Des quatre coins de France et du monde (Canada, Australie, Viet Nam…), l’attachement à nos célèbres fêtes ne connaît pas de frontières.

Une enfant du pays

Président de la commission extra-municipale des fêtes de Bayonne, Henri Lauqué reconnaît que « cette année, nous avons eu un grand cru ». « C’est un véritable parti pris avec un choix de couleurs inhabituelles, mais à mon avis tout y est » poursuit-il en évoquant le travail de la gagnante. Le patrimoine de la ville, les symboles, les éléments de la fête sont tous représentés, sous les traits d’un « graphisme au goût du jour » ajoute-t-il. Dans ce sens, l’auteure précise son envie « d’incarner une vision des fêtes entre tradition et modernité, au croisement de mes souvenirs et de ma formation artistique débutée à Bayonne ».

Installée aujourd’hui à Paris en tant que designer graphique en agence, Manon Denys est originaire d’Anglet. Après avoir fréquenté le lycée René Cassin à Bayonne, elle quitte le Pays Basque pour un parcours en écoles d’art à Nice, en Bretagne et à Paris. C’est finalement sous le soleil thaïlandais qu’elle savoure sa victoire.