Imprimer la page
Entreprise

Créateurs d’entreprise : avez-vous droit aux allocations chômage (ARE) ?

Sous certaines conditions, il est possible de prétendre aux allocations d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) afin de faciliter la création ou la reprise d’une entreprise © ty - stock.adobe.com

Sous certaines conditions, il est possible de prétendre aux allocations d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) afin de faciliter la création ou la reprise d’une entreprise © ty - stock.adobe.com

Créer et développer son entreprise peut nécessiter un certain temps avant de pouvoir se rémunérer. Une période de chômage peut également être l'occasion de développer un projet de création d'entreprise. Ainsi, sous certaines conditions, il est possible de prétendre aux allocations d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) afin de faciliter la création ou la reprise d’une entreprise. Explications.

Allocations d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) : quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Un demandeur d’emploi qui reprend ou crée une entreprise peut percevoir l’allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) si :

  • il remplit l’ensemble des conditions d’attribution de l’ARE ;
  • il maintient son inscription à Pôle emploi comme demandeur d’emploi ;
  • il ne dépose pas au préalable un dossier de demande d’Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise (ARCE).

Même si le demandeur d’emploi gère désormais son entreprise, il doit continuer à s’actualiser chaque mois auprès de Pôle emploi tout en déclarant ses revenus afin de pouvoir prétendre à l’ARE.

Quel est le montant et la durée de l’ARE ?

L’ARE versée en cas de reprise ou création d’entreprise est calculée en fonction de l’ARE mensuelle que le demandeur d’emploi aurait reçu s’il n’avait pas repris une activité, auquel on enlève 70 % du salaire brut mensuel procuré par l’activité reprise. Le nombre de jours indemnisables est ensuite calculé en prenant en compte les revenus procurés par la nouvelle activité non salariée.

Attention, le cumul du revenu d’activité avec votre ARE ne doit pas dépasser le montant de votre ancien salaire brut. Pour calculer le plafond, on multiplie le Salaire Journalier de Référence (SJR) par 30,42. L’ARE peut être perçue dans la limite de la durée des droits initialement notifiés.

Exemple : Éric gagnait 3.000 € brut...

Cet article est réservé aux abonnés. Si cette actualité vous intéresse, abonnez-vous ou achetez notre journal.
Accédez à toute l'actualité et aux annonces légales en illimité

1 AN (52 n°)Hebdomadaire
à partir de 25,00 €/an *

(* Tarif en vigueur en France Métropolitaine, valable pour la version numérique)

Déjà abonné ?  > je me connecte