Imprimer la page
Vie locale

Le souffle de l’Homme aux Grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya

Les grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya sont nichées dans la vallée d’Arberoue.

Les grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya sont nichées dans la vallée d’Arberoue.

Plonger dans l’histoire de la Terre et de la vie des premiers hommes, au coeur d’une vallée Basque… et sentir l’esprit des lieux. C’est l’expérience qui nous est proposée lors d’une visite aux Grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya.

100 ans de découverte et de passion familiale

C’est d’autant plus intéressant quand on rencontre la propriétaire de ce site très préservé, classé aux Monuments Historiques. Joëlle Darricau est très investie par sa mission de transmission de valeurs éthiques et universelles auprès du public : « Nous voulons donner du sens à ce lieu. Nous sommes dans un paradis naturel, où nous remettons l’homme en perspective. Qui sommes-nous ? Que savaient les Homo Sapiens que nous ne savons plus ? Nous invitons les visiteurs à l’éveil des sens, à l’observation et à la plénitude ». Une histoire de passion familiale depuis la découverte des grottes en 1911. Joëlle s’est également engagée dans une démarche de « slow tourisme » loin du tourisme de masse.

Une esthétique naturelle

45 minutes de visite guidée nous font voyager dans ce monde souterrain fascinant, où l’on contemple comment la terre et l’eau ont généré durant des millions d’années des concrétions calcaires, formant ainsi des sculptures de stalactites, stalagmites et draperies sur les parois. Des animaux ont fréquenté la Vallée de l’Arberoue durant le Paléolithique. Ours des cavernes, mammouths, rennes et gloutons, chevaux sauvages, aurochs, bisons et bien d’autres. Les dessins et gravures dans la pierre de cet art rupestre témoignent du lien entre l’Homme et l’animal, en particulier avec la chasse.

80 000 ans d’histoire de l’humanité au sein de la colline

La colline de Gaztelu présente un panorama de l’évolution de l’occupation du site, des temps actuels à la préhistoire, en passant par l’époque médiévale avec la présence d’un château royal Navarrais du XIIIe siècle, et l’époque romaine avec la découverte de tessons de poteries à caractère gallo-romains. L’intérêt majeur du site concerne les périodes préhistoriques, avec 80 000 ans d’occupation humaine, des Hommes de Néanderthal aux Homo Sapiens. Leurs témoignages sont observables dans la grotte, où une stratigraphie des plus intéressantes de la région pyrénéenne y est présente. La colline se distingue par sa qualité d’agrégation à la période préhistorique. En effet, de nombreuses recherches ont démontré les signes d’une occupation dense et culturellement riche, une vie quotidienne aisée et confortable, par l’habitat, le mobilier, l’art pariétal et l’économie préhistorique. Le Pays Basque préhistorique attirait déjà beaucoup ! Le site de Gaztelu fait partie des « super-sites » au même titre que le Mas d’Azil en Ariège ou les falaises des Eyzies en Dordogne. Dans sa dynamique autour de la pédagogie, de la recherche et du tourisme durable, Joëlle Darricau contribue à faire des grottes un lieu créatif et vivant où l’on peut dire que la préhistoire a de l’avenir ! En raison du COVID-19, les grottes se sont engagées dans une charte sanitaire stricte, et n’accueillent que des petits groupes. Le port du masque est obligatoire et la réservation conseillée. Ouvert jusqu’au 15 novembre 2020. De nombreuses activités sont proposées, conférences, musique, visites à thèmes.